NOTIONS CLÉS

DÉCOUVRIR LES FONDAMENTAUX DE LA MÉDITATION DU TEMPS PRÉSENT

L’originalité de la technique

Notre technique de méditation positionne le méditant dans un temps universel que nous appelons le temps présent. Elle vous permettra de davantage vous réactualiser au “La fondamental” de votre Être en transmutant tout ce qui le fait vibrer sur d’autres temps que le temps présent. Cela consiste à être dans un mouvement intérieur structuré qui va permettre de voir les désordres et de cesser de nous amener à prendre ces désordres pour des manifestations de l’ordre qui est en nous même. Cette procédure organisée de reconnaissance, d’écoute, de revitalisation va permettre d’appréhender ce qui réellement appartient à notre être et ce qui n’y appartient pas, pour cesser d’être dans une confusion, pour enfin entrer dans une réalité et découvrir que la réalité est encore plus belle et plus vaste que l’on peut imaginer.

Ceci est réellement la différence avec toutes les autres techniques de méditation actuelle.

Cette méditation est active et consciente parce qu’elle produit une transformation au moyen de l’énergie de conscience. Elle s’appuie sur la connaissance et la prise de conscience de notre anatomie et de notre système énergétique ainsi que sur le travail du souffle qui est source de vie dans l’univers.

Chaque séance de méditation est précédée d’une instruction pratique sur la méthode afin de permettre à chaque méditant de prendre conscience de soi, de sa vie interne, de la nécessité de s’améliorer, de grandir et d’élever son niveau de conscience.

 

L’identité

Être sur son identité, c’est être capable de concevoir et gouverner sa vie. Être en vie c’est être dans l’échange avec tout ce qui vit. Nous recevons des énergies cosmiques, et des énergies provenant de notre environnement, par l’intermédiaire de nos 5 SENS, nous permettant ainsi d’appréhender tout ce qui nous entoure, de prendre conscience de notre identité et de notre insertion dans la vie.

 

La structure énergétique de l’individu

Notre corps Physique est subdivisé en sept centres. Ces centres sont à l’image de prise de courant avec deux pôles : le positif et le négatif, ce qu’on appelle dans les civilisations d’extrême Orient, le Yin et le Yang. Il ne doit pas y avoir dans cette constatation une appréciation morale : ce n’est ni bien ni mal. Nous vivons dans un monde de dualité : le jour et la nuit, le froid et le chaud, le système binaire, etc. C’est un fait. C’est lorsque que l’homme agit sur ces éléments opposés mais neutres qu’il apparaît une connotation de bien ou de mal.

Chaque centre est le carrefour d’échange d’énergie. Et pour que nous soyons complètement en équilibre entre notre physique, notre mental et nos différents corps subtils (nous en avons six), il faut une libre circulation de ces énergies au niveau de chaque centre, entre les différents centres, entre les différents corps subtils et enfin une harmonie avec toutes les énergies qui nous entourent.

 

La Trame

La Trame est ce qui relie l’infiniment petit à l’infiniment grand, c’est ce qui remplit ce que nous percevons comme «vide». C’est un support à toute communication du vivant, de la cellule à l’atome.
Il existe différentes expression de la Trame : Intermédiaire, Individuelle, Collective, Universelle…
L’être humain tisse inconsciemment des trames, où, bien souvent il s’emprisonne lui-même.
Les milliards d’hommes constituant le collectif planétaire sont en réalité un corps à part entière.

 

La Conscience et les déplacements de conscience

La Conscience vient du latin “Conscientia” qui signifie la connaissance. Où, dans le corps humain, se situe le siège de notre conscience ? Existe-t-il un endroit précis de notre cerveau qui détienne une connaissance ? En énergétique, ce sont deux glandes du cerveau qui remplissent un rôle capital pour agir dans ce que nous allons appeler une «translation énergétique».

Et si nous faisions l’hypothèse que l’homme n’a pas de conscience qui lui soit propre ! Il possède une intelligence, une mémoire de chacun de ses sens. Mais la conscience… il ne la «possède» pas, car la conscience est une énergie universelle qui a besoin de l’homme comme support de sa révélation. Il existe toutefois une conscience collective qui regroupe l’ensemble des translations de conscience effectuées par l’humanité. On peut dire alors que la conscience est une voie de progression personnelle.

Nous pouvons arriver à voyager dans d’autres espaces en faisant un «déplacement de conscience». Grâce à la maîtrise du vide mental, nous allons changer les perceptions de la conscience. Nous fonctionnons sur le taux vibratoire de notre planète ; appelons cela les « petites ondes ». Nous pouvons apprendre à passer sur des «grandes ondes» pour accéder à d’autres espaces.

 

Le vide mental

Apprendre à faire le vide mental, c’est savoir maîtriser complètement le mental, devenir témoin des sensations, des émotions, des images, de la vie qui se manifeste dedans et dehors, et devenir un “voyageur des espaces” à l’image d’un astronaute qui n’a pas peur de sortir dans le vide spatial ; C’est savoir contrôler sa respiration qui doit être imperceptible et prendre conscience des réalités subtiles et omniprésentes qui nous entourent.